Question:
Pourquoi les poussoirs de soupapes restent-ils bloqués? Comment se fait-il qu'ils se décollent d'eux-mêmes?
Zaid
2015-07-02 13:22:37 UTC
view on stackexchange narkive permalink

J'ai vu cela se produire sur quelques moteurs différents jusqu'à présent (BMW S62, Mitsubishi 4G63), mais je ne suis pas sûr de sa banalité.

Si un moteur n'est pas utilisé pour un période prolongée, le démarrage suivant produit un son de tapotement qui change de fréquence avec le régime du moteur. Ce son disparaît ensuite après que le moteur ait tourné pendant un certain temps.

Les gens associent généralement ce son de tapotement à des poussoirs de soupapes bloqués. Je voudrais mieux comprendre ce qui provoque le «blocage» des poussoirs de soupapes et ce qui les libère à nouveau sans intervention extérieure.

Bonne contribution. Il s'avère que le moteur VW BPY sur lequel je travaille avait une chaîne de distribution cassée, qui est secondaire à la courroie de distribution. Le tendeur de chaîne est tombé en panne. J'ai essayé la solution proposée, mais une grosse perceuse n'a pas la puissance, donc un pilote d'impact serait nécessaire.
Quatre réponses:
#1
+5
Pᴀᴜʟsᴛᴇʀ2
2015-07-02 16:54:56 UTC
view on stackexchange narkive permalink

J'ai trouvé un excellent article sur l'interwebz qui explique très bien cela (et confirme ma pensée) pour le moteur BMW M62. Je suis sûr que l'explication est à peu près la même pour les autres moteurs du même type.

En gros, l'auteur de l'article déclare que ces moteurs n'ont pas de culbuteurs, mais utilise à la place une came sur le poussoir sur la configuration de la vanne. Le poussoir dans ce cas est une conception en deux pièces avec un ressort entre les deux. Lorsque le palonnier reste assis pendant une période trop longue sans fonctionner, l'huile s'en échappera. Cela permet au palonnier de s'affaisser complètement jusqu'à ce que le palonnier puisse être rempli à nouveau. Lors de l'effondrement, les deux côtés (haut et bas) se touchent et créent ainsi le bruit dont vous parlez. Il déclare qu'il y a trois conditions où cela se produira plus fréquemment:

  • Si le niveau d'huile moteur est bas
  • Si l'huile est trop visqueuse
  • Si la voiture n'est utilisée que pour de courts trajets où l'huile ne parvient pas à atteindre la température.

Il déclare également que cela est parfaitement normal et ne causera pas d'usure ou de panne. Quoi qu'il en soit, il y a beaucoup de bonnes informations et illustrations dans l'article, donc une bonne lecture sur le sujet.

En passant, n'est-ce pas drôle comment on l'appelle encore un élévateur, même si cela ne soulève vraiment rien?
+1: Je pense que cela explique assez bien. En outre, cet article est une trouvaille stellaire (beaucoup de similitudes avec le S62) alors merci pour cela
#2
+2
rpmerf
2015-07-02 17:12:21 UTC
view on stackexchange narkive permalink

J'ai travaillé sur les poussoirs d'un moteur Dodge 6G72 (et aussi sur les moteurs Dodge 2.2 / 2.5L). Les poussoirs sont remplis d'huile. Il y a une petite valve sur eux qui laisse entrer l'huile. Lorsque le véhicule n'a pas fonctionné pendant un certain temps, ou qu'il manque d'huile, les poussoirs perdent de l'huile. Au fur et à mesure que la pression d'huile augmente, ils «pomperont». Donc, le problème n'est pas qu'ils collent, c'est qu'ils se compressent complètement alors qu'ils ne le font généralement pas.

Je les ai déjà nettoyés en les plaçant dans de l'essence et en appuyant sur la valve pour libérer le pétrole. À ce stade, je peux facilement les compresser à la main. Ensuite, je les mets dans l'huile et j'appuie sur la valve pour les remplir à nouveau. Ils sont alors très difficiles à compresser.

Cela ressemble beaucoup à ce que Paulster2 décrit, sauf que le 6G72 (et l'esquive 2.2 / 2.5) utilise des culbuteurs.

+1: Je me demandais pourquoi les poussoirs de type culbuteur ne souffriraient pas de la même chose. Donc, je suppose que la question est de savoir s'il existe d'autres types de haltérophiles qui ne souffriraient pas de cela.
Je pense que cela a plus à voir avec la conception des poussoirs.
Voici un diagramme. http://content.answcdn.com/main/content/img/McGrawHill/Encyclopedia/images/CE327200FG0010.gif
#3
+1
Nick C
2015-07-02 13:28:33 UTC
view on stackexchange narkive permalink

J'imagine que c'est une question de lubrification - si le moteur n'est pas utilisé pendant un certain temps, toute l'huile s'infiltre dans le carter, et sans lubrification, les poussoirs colleront. Après avoir fait tourner le moteur à nouveau, l'huile a été pompée de nouveau et a fonctionné tout autour des poussoirs, les lubrifiant et les libérant ...

C'était aussi ma première pensée, mais parfois cela peut prendre jusqu'à 30 minutes de fonctionnement pour que le son de tapotement disparaisse. Faut-il vraiment autant de temps pour que la lubrification redevienne efficace?
Potentiellement - l'huile doit s'infiltrer autour des poussoirs, à travers une tolérance étroite, donc cela prendra du temps ...
Nick, j'adorerais si vous pouviez ajouter un diagramme à cette réponse pour mieux expliquer ce point
#4
-1
Bryce Hoeltzel
2017-11-21 21:35:32 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Comment les décollez-vous après une période d'inactivité prolongée qui entraîne une compression trop faible pour démarrer le moteur? Ce que je vais essayer, c'est de retirer les bouchons, de couper la conduite de carburant, de la mettre au point mort, de retirer la clé, de mettre une grille électrique sous le carter d'huile, de faire tourner le moteur manuellement par l'écrou du vilebrequin, puis quand plus chaud et plus facile à faire tourner, j'essaierai d'utiliser une perceuse avec un foret de 1/2 "pendant un certain temps. J'espère que cela remplira et repressurisera les poussoirs, ainsi que sceller les anneaux de cylindre, permettant ainsi au moteur de démarrer après le remontage. J'espère que ça marche.



Ce Q&R a été automatiquement traduit de la langue anglaise.Le contenu original est disponible sur stackexchange, que nous remercions pour la licence cc by-sa 3.0 sous laquelle il est distribué.
Loading...